A world of talent (1954) / Un monde de talents
Illustration by Kossin

Quand il pénétra dans l'appartement, un grand nombre de personnes menaient grand tapage sous les lumières flamboyantes. La cacophonie soudaine l'étourdit. Conscient des vagues de formes, de sons, d'odeurs, de taches obliques tri-dimensionnelles, mais essayant de regarder avec attention à travers et au-delà, il s'immobilisa dans l'entrée.
Trad. Marcel Battin in Histoire de mutants, Le livre de poche - 1974

 


Quand il pénétra dans l'appartement, une véritable cohue menait grand tapage dans un éclaboussement de couleurs. Cette soudaine cacophonie l'étourdit. Il s'immobilisa dans l'entrée en tentant de percer la muraille de formes, de sons, d'odeurs et de taches obliques tridimensionnelles qui se dressait devant lui,
Trad. revue et harmonisée par Hélène Collon, DenoŽl - 1995

 

It was a Right Other, of course. He had only identified one Left, and that for no more than a split second. The Other hadn't managed to phase totally.


C'était un Autre Droit, naturellement. Il avait seulement identifié un Gauche, le temps d'une fraction de seconde. L'Autre n'avait pas réussi à se phaser totalement.

 

 

 

 

 

 

 

Un Autre Droit, naturellement. Il avait seulement identifié un Gauche, et ce en l'espace d'une fraction de seconde. L'Autre n'avait pas réussi à se phaser complètement.



"Have some candy," he offered. A shower of chocolate rattled down like hail. Curt and Sally retreated as the floor of the chamber dissapeared under the deluge.
“Quelques bonbons?” proposa-t-il. Une pluie de chocolats tomba dans la pièce comme la grêle. Curt et Sally s'écartèrent tandis que le plancher de la chambre disparaissait sous le déluge.

 

 

 

 

“Tu veux des sucreries?” proposa-t-il. Une grêle de chocolats dégringola dans la pièce. Curt et Sally battirent en retraite tandis que le plancher disparaissait sous le déluge.